Archive | avril, 2013

DIY : une coque de téléphone fleurie

19 Avr

Bonjour à tous !

Ah… l’été, on commencerait presque à y croire avec tout ce beau temps ! Aujourd’hui, je reste dans le thème avec un petit DIY qui fleure bon le printemps. Je vous propose de réaliser une coque de téléphone portable (ici, en l’occurrence un Iphone) avec des fleurs séchées.

Il s’agit d’un DIY que j’ai trouvé sur le blog d’Etsy France, puisque, comme vous le savez peut-être, mes bijoux sont revendus sur ce site.

coque Iphone fleurs séchées

Je commence par vous montrer le résultat pour vous motiver à bricoler ce week-end !

Pour réaliser ce bel objet, vous aurez besoin de :

  • fleurs séchées de votre choix
  • 1 coque rigide de téléphone
  • de l’alcool ménager
  • une paire de ciseaux
  • du papier sulfurisé
  • une règle
  • une marqueur permanent
  • un minuteur
  • 2 gobelets en plastique transparents
  • 2 bâtonnets en bois pour mélanger
  • un kit de résine epoxy
  • de l’acétone (ou du dissolvant avec acétone)
  • des cotons tiges
  • des paillettes pour les plus girly d’entre vous

C’est parti !

Etape 1 : disposez les fleurs

disposer les fleurs sur la coque d'Iphone

Disposez les fleurs séchées sur la coque selon l’agencement qui vous satisfait. Une fois que vous aurez trouvé une combinaison qui vous plaît, prenez-la en photo pour vous en rappeler. Si vous souhaitez ajouter un grand nombre de fleurs, assurez-vous qu’elles ne fassent pas plus d’1,5mm d’épaisseur ou vous ne serez pas en mesure de bien appliquer la résine. Sachez que vos fleurs pressées deviendront légèrement translucides une fois qu’elles seront enrobées dans la résine, pensez à placer les fleurs les plus claires sous les fleurs les plus foncées.

Etape 2 : collez les fleurs

coller les fleurs sur la coque

Enlevez les fleurs de la coque et mettez-les de côté. Commencez par la plus grande fleur en y appliquant quelques points de colle et en la collant soigneusement à l’emplacement que vous lui avez choisi. Renouvelez l’opération avec toutes vos fleurs en respectant l’ordre de superposition.

Etape 3 : préparez la résine

mesurer, verser, mélanger la résine

Protégez votre plan de travail avec du papier sulfurisé. Assurez-vous d’ailleurs que votre table de travail soit bien plate. Enfin, aérez la pièce. Certaines résines ont une odeur assez forte. Et l’acétone que vous pourrez utiliser ensuite monte aussi vite à la tête ! Suivez à la lettre les instructions figurant sur la boîte de votre résine pour obtenir une texture parfaite. Pour la résine qui était utilisée ici, voici ce qu’il fallait faire : placez votre règle à l’intérieur d’un gobelet en plastique et marquez deux repères en utilisant un marqueur permanent mince. Votre première marque à 9,5 mm et la deuxième à 19 mm. Réglez votre minuteur à 2 minutes et préparez un bâtonnet pour remuer. Versez lentement la résine dans le gobelet  jusqu’à la ligne de 9,5 mm. Ensuite, verser lentement le durcisseur à la ligne de 19 mm. Gardez à l’esprit que la précision est cruciale, veillez à ne pas être trop généreux et à ne pas dépasser les repères.

Démarrez le minuteur et remuez le contenu du gobelet avec votre bâtonnet pendant 2 minutes, en prenant soin de racler les parois du gobelet de temps en temps. Ne vous inquiétez pas si vous voyez beaucoup de bulles qui se forment – elles vont disparaître plus tard. Lorsque le temps est écoulé, placez le second gobelet sur votre surface de travail avec un bâtonnet à portée de main pour remuer. Si vous souhaitez ajouter des paillettes, saupoudrez-les maintenant dans votre mélange.

Attention, l’étape du mélange est cruciale pour obtenir une belle résine. Ne bâclez donc pas le travail et à nouveau, suivez bien les instructions de votre résine.

Ensuite, réglez votre minuteur à 1 minute et versez le contenu du premier gobelet dans le deuxième gobelet. Continuez de remuer jusqu’à ce que la minuterie se déclenche. Laissez reposer la résine pendant 5 minutes.

Etape 4 : versez la résine

verser la résine

Lentement, versez une petite quantité de votre  mélange sur le centre de la coque. Il est toujours préférable de pécher par excès de prudence et d’ajouter la résine petit à petit.

Etape 5 : étalez la résine

étaler la résine

Étalez la résine près du bord de votre coque en utilisant votre bâtonnet en bois. Assurez-vous que la résine ne dépasse pas du bord. Ajoutez de la résine jusqu’à ce que l’ensemble de la coque et toutes les fleurs soient recouvertes. Soufflez légèrement sur toutes les bulles qui sont à la surface pour les faire disparaître.

Placez la coque sur le papier sulfurisé et gardez un œil sur elle pendant le séchage (environ une à deux heures). Si la résine déborde de la coque, trempez un coton tige dans l’acétone et nettoyez.
Une fois que votre première couche de résine est sèche, examinez la coque et assurez vous que les fleurs ont bien été recouvertes. Si nécessaire, ajoutez une deuxième couche de résine.

coque fleurie terminée

Et voilà ! Vous avez à présent une belle coque de smartphone, unique et qui vous ressemble !

Pour retrouver l’article sur le blog d’Etsy France, c’est par ici.

Petite sélection Castaner pour l’été

15 Avr

Bonjour !

Cela fait un moment que je n’avais pas posté un petit billet sur mon blog. Ne m’en tenez pas rigueur ! J’étais plutôt occupée ces derniers temps… Je respire un peu plus à présent et en profite pour vous présenter ma petite sélection de chaussures Castaner pour l’été 2013.

Hier, le beau temps est réapparu après de longs mois d’absence. Ça fait du bien au moral ! Mais cela soulève un autre problème : je n’ai plus rien à me mettre !! Et quelles chaussures porter pour avoir la classe dès les premiers rayons de soleil ?

Je me suis achetée une paire de Castaner l’année dernière et je dois bien avouer que les essayer, c’est les adopter. C’est confortable, stylé, ça vous fait de belles jambes fuselées, et il existe une multitude de modèles et de hauteurs de talons… Le seul souci, c’est peut-être le prix. Ce n’est pas donné. Cela ne m’a pas empêché de parcourir le net pour vous,  à la recherche de mes modèles préférés. Les voici.

 

A - Modèle Bassy Silver 112,50€ B - Modèle Bassy Multicolore rouge 112,50€ C - Modèle Bel taupe 90€

A – Modèle Bassy argent 112,50€
B – Modèle Bassy Multicolore rouge 112,50€
C – Modèle Bel taupe 90€

J’adore le modèle Bassy avec son talon pas trop haut pour être porté tous les jours et toute la journée sans avoir mal au pied. Version classique mais glitter avec le modèle A ou flashy et fantaisie pour le modèle B. Le modèle C et ses gros pois, quant à lui, peut apporter une petite touche pin-up sympa pour l’été, en association avec une petite robe légère et cintrée.

 

D - Modèle Bella argent 135€ E - Modèle Bonita 155€ F - Modèle Coty bleu 180€

D – Modèle Bella argent 135€
E – Modèle Bonita 155€
F – Modèle Coty bleu 180€

Une sélection un peu plus fantaisie et habillée avec des modèles irrésistibles. J’aime le détail du talon compensé du modèle D, en strates de cordes et de lamé, et le petit boudin fantaisie sur le dessus. Le modèle E n’est pas loin d’être mon préféré, tellement chic avec ce contraste d’écru et noir, et tellement glamour avec son talon vertigineux ! Enfin, le modèle F a une forme d’espadrille compensée plus classique avec son attache à nouer autour de la cheville. Mais le motif façon « foulard Hermès » de l’imprimé est très original et plutôt tendance.

Pour information, j’ai trouvé ces différents modèles sur Spartoo, Sarenza, BrandAlley et autres sites de chaussures. Les prix sont plus qu’indicatif car cela dépend des sites et des offres en cours.

Personnellement, je pense craquer pour le modèle A (je ne me suis pas encore fixée sur la couleur) car je pourrai facilement le porter. Mais le modèle E me fait de l’œil… Le seul problème, c’est que je ne suis pas sûre de passer sous les portes avec un talon de 10cm ! Et vous, quel modèle préférez-vous ?

 

%d blogueurs aiment cette page :